Conseils de février

PLANTES VIVACES : Il est temps de les nettoyer car les bourgeons commencent à gonfler, et plus on attend, plus il sera dur de supprimer les tiges mortes sans les abimer.

ARBUSTES : Continuer la plantation des arbustes à feuilles caduques en racines nues. Il faut bien aérer le sol en profondeur, si la terre est trop compacte et argileuse ajouter un peu de terreau et de sable grossier et mélanger le tout avant de reboucher le trou de plantation. Pour ce qui est du compost ou du fumier bien décomposé, toujours l’étaler en surface pour qu’il se décompose tranquillement sans risquer de fermenter ou d’attirer des insectes ou des champignons au niveau des racines. Ne pas planter dans un sol inondé, mais plutôt attendre des jours meilleurs. Supprimer le bois mort et les branches indésirables sur les sujets plus agés. Tailler court les arbustes qui fleurissent sur le bois de l’année: buddleias, Hibiscus, Hypericum arbustif, Caryopteris, Tamaris d’été, Spirées d’été …..

ROSIERS : Continuer la plantation des rosiers à racines nues quand le temps le permet. Apporter une bonne dose de compost en surface sur les nouvelles plantations mais aussi sur les anciens pieds. Finir la taille des rosiers grimpants, pour pouvoir les palisser avant que les branches ne soient trop cassantes. Tailler les rosiers arbustifs et à massifs, lorsqu’il ne gèle pas, en faisant une taille longue. Cette taille donne de bien meilleurs résultats que si elle était faite en mars, car les bourgeons à la base des pieds sont mieux irrigués en sève pendant cette période de repos, alors qu’au printemps la forte montée de sève vient nourrir les bourgeons situés en bout de branches, donnant des rosiers beaucoup plus en hauteur et moins touffus. Il n’y a aucun risque de dégat par des gelées tardives sur les bourgeons, si on apporte seulement à leurs pieds du compost bien décomposé, alors que si on dépose des engrais chimiques, la plante peut se mettre en végétation même en plein hiver et par conséquent subir des dégats à la première bonne gelée.

PLANTES GRIMPANTES : C’est le bon moment pour faire de nouvelles plantations, sauf pour les variétés peu rustiques qu’il est préférable de planter au printemps. Apporter du compost à leur pied. Les clématites en général aiment un sol riche en matière organique, un ajout de terreau de feuilles est le bienvenue en cette saison. Tailler les clématites à floraison estivale (Clématites à grosses fleurs, Cl. Viticella …) en les rabattant assez court (40 cm au dessus du niveau du sol), pour les chèvrefeuilles, nettoyer légèrement les Lonicera periclymenum et rabattre plus sévérement en hauteur et épaisseur les Lonicera japonica. Toutes ces opérations se font bien sûr quand le temps le permet c’est à dire hors gel. Tailler également les bignognes (Campsis) à 2 ou 3 yeux au dessus de la taille de l’année précédente. Cette taille à pour but de donnée de la vigueur pour que les pousses se développent rapidement et que la floraison soit abondante et pas trop tardive. Rabattre également le jasmin officinal.

ARBRES : Continuer la plantation des sujets en racines nues, pensez à bien les tuteurer pour qu’ils résistent au vent. Supprimer le bois mort et inspecter le tronc des arbres pour vérifier leur état de santé.

ARBRES FRUITIERS : Finir la plantation des sujets à racines nues si le temps le permet. Apporter à tous une bonne dose de compost autour de chaque pied . Finir la taille des pommiers et poiriers.

PELOUSES : Elle est en période de repos.

BULBES : Ils commencent à fleurir, nous annonçant l’arrivée prochaine du printemps.

PLANTES AROMATIQUES : Tailler les tiges sèches et nettoyer vos plantations. Par grands froids protéger les pieds de thym, de romarin, de sauge et de lavandes.

Fermer le menu